www.zejournal.mobi
Lundi, 10 Août 2020

Darmanin, Dupond-Moretti et Bachelot : sexe, drogue et corruption !

Auteur : E&R | Editeur : Walt | Mercredi, 08 Juill. 2020 - 06h13

À peine nommés, voilà que les CV pas très reluisants de nos trois promus se retrouvent sur la place publique. Décidément, avec l’Internet, on ne peut plus mentir tranquille, il y a toujours un petit malin, un fouille-merde ou un journaliste (qui doit théoriquement cumuler ces deux vices) pour vous rappeler qui est qui, et combien la propagande des médias mainstream intoxique le grand public, pour ne pas dire le public idiot (point d’euphémismes ici).

On va commencer par un rappel du profil de celui qu’il faut désormais – c’est l’avantage de la célébrité – appeler EDM, Éric Dupond-Moretti. Un certain Alain Soral, dont le site ERTV aux 80 millions de vues a été rayé d’un trait de plume (ou d’une touche de clavier) par la plateforme de vidéos américaines YouTube, sous pression d’associations racistes antifrançaises basées en France, mais ayant un lien très fort avec une fausse démocratie du Proche-Orient qui vole leur terre aux Palestiniens, résumait le pedigree de l’avocat il y a trois ans, un mois et demi avant la nomination d’un jeune rothschildien au poste de président des goyim.

EDM a donc été, contre toute attente, nommé par Castex au poste de garde des Sceaux. En vérité c’est le couple Sarkozy-Macron qui a négocié cette arrivée qui fait du bien aux mis en examen de haut vol mais très mal au syndicat de la magistrature, et là on ne va pas les plaindre puisque ce sont eux qui avaient produit le fameux « mur des cons », avec leur présidente qui s’était foutue de la gueule du père d’Anne-Lorraine :

« “Ce sont des amis qui m’ont prévenu. Ma photo n’est pas aussi grosse que d’autres, mais je me suis reconnu”, a confié au Courrier Picard le père d’Anne-Lorraine Schmitt dont le meurtrier a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d’une période de sûreté de vingt-deux ans, en 2010. Pour ce général à la retraite, seules ses critiques à l’encontre de la justice française lui valent de figurer sur ce mur. Depuis plusieurs années, l’homme fustige le “laxisme de la justice française” et “l’irresponsabilité des magistrats qui remettent en liberté des récidivistes”. » (Elle)

Non mais cette interview est magique

« Si j’étais garde des sceaux... »

pic.twitter.com/q7IiDjYjQb

— AuPalais (@palais_au) July 6, 2020

Allez, une dernière sur Riton :

Pff, on n’y croit pas un instant : la coke est censée faire maigrir !

Ce monsieur ne peut objectivement pas prendre de coke, il prend plutôt du poids

Voilà pour EDM, passons à Darmanin, sur qui plane toujours une accusation de viol.

Les féministes l’ont pris en grippe, en témoigne ce panneau :

La police a-t-elle actuellement besoin d’une telle image ? De plus, une indiscrétion nous apprend que Darmanin a fait du chantage pour obtenir son poste, qui ne lui était pas initialement destiné :

Quant à Bachelot, ce sont ses interventions culturelles post-politiques qui en parlent le mieux :

On n’oublie évidemment pas le cas avéré de conflit d’intérêt, pour ne pas dire de corruption, qui a plané longtemps sur la tête de Bachelot, cette pharmacienne devenue ministre de la Santé au profit des labos, avec ses millions de doses de vaccins inutiles en 2009 :

« C’est la fin d’un mauvais souvenir pour Roselyne Bachelot. D’un épisode malheureux sur lequel elle n’aime pas revenir : la commande, en juillet 2009, de 94 millions de vaccins afin de faire face à la pandémie annoncée de grippe H1N1. Un chiffre astronomique que la ministre de la Santé de l’époque, qui n’avait pas hésité, à titre d’exemple, à se faire vacciner devant les caméras, avait justifié par les prévisions alarmistes des épidémiologistes. La grippe A s’étant finalement – et heureusement – révélée moins grave que prévu, les Français n’avaient été que 6 millions à se faire vacciner !
Pour écouler ce stock, Mme Bachelot avait, dès le mois de janvier 2010, annulé auprès des laboratoires pharmaceutiques la livraison de 50 millions de doses encore non payées. Un dédommagement de près de 48 millions d’euros avait été versé aux laboratoires. Douze millions de doses ont été données à l’OMS. Quelques ventes “marginales” (environ 310 000) ont été effectuées vers le Qatar ou Monaco. » (Paris Match)

Heureusement, il reste à Roselyne ses frasques sexuelles pour faire oublier ses casseroles au cul.

« Tinder au moins ils affichent la couleur. C’est uniquement des rencontres. C’est uniquement pour la baise et finalement je trouve ça assez rafraîchissant ».

C’est plus les égouts de la République, c’est la république des égouts !

Vivement le prochain remaniement !


- Source : E&R

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...