www.zejournal.mobi
Samedi, 19 Sept. 2020

Après avoir déclaré « l’été de l’amour », la maire de Seattle demande à la police de démanteler la CHOP suite à deux fusillades

Auteur : Paul Joseph Watson | Editeur : Walt | Jeudi, 25 Juin 2020 - 09h33

L’utopie communiste échoue ; Qui aurait pu s’en douter ?

Après avoir exprimé son opinion que la zone de protestation de Seattle représentait un « été d’amour », la maire de Seattle, Jenny Durkan, a ordonné à la police de démanteler la CHOP suite à deux fusillades dans la zone.

La CHOP (initialement nommée CHAZ) a été établie dans un quartier de 6 pâtés de maisons du centre-ville de Seattle après que des manifestants de Black Lives Matter aient saccagé un poste de police au début du mois, provoquant la fuite des policiers, laissant des gauchistes armés patrouiller dans la zone.

Malgré d’innombrables cas de violence, de viols, de disputes constantes et une hausse de la criminalité de 300 %, les médias de l’époque ont consciencieusement répété la fausse affirmation selon laquelle l’expérience utopique était en grande partie pacifique.

Cela s’est terminé le week-end dernier lorsqu’un homme de 19 ans a été abattu et un autre blessé le samedi, suivi d’une autre fusillade le dimanche.

« La police de Seattle a déclaré que les officiers qui ont répondu à l’incident précédent ont été confrontés à une “foule violente” qui leur a interdit l’accès à la scène du crime en toute sécurité », rapporte USA Today. 

Suite à de nombreuses plaintes de résidents qui se plaignaient de vivre dans la crainte de leur sécurité, la maire Durkan, qui avait initialement cédé à la foule, a maintenant été contrainte de revenir sur sa décision.

« Il est temps que les gens rentrent chez eux », a déclaré Durkan, qui a participé à l’émission aux côtés du chef de la police, Carmen Best.

Elle est restée vague sur ce qui arriverait aux manifestants qui résistent, dont certains sont armés, mais a clairement indiqué que la police serait renvoyée.

« La poursuite des troubles, de la violence et des répercussions sur les résidents et les entreprises ne sont pas seulement en contradiction avec un message de justice et d’équité, ils ne peuvent pas continuer à se produire », a déclaré Mme Durkan. « Nous travaillons avec la communauté pour mettre fin à cette situation. Capitol Hill appartient à tout le monde dans la ville ».

On dirait que « l’été de l’amour » ne va pas se produire et que l’expérience utopique des communistes s’est terminée dans la violence et le désordre chaotique.

Imaginez mon choc.

Traduit par Anguille sous roche


- Source : Summit News

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...