www.zejournal.mobi
Samedi, 15 Août 2020

Partisans Noirs de Trump : « Les journalistes libéraux radicaux mettent plus de poison dans la communauté noire que n’importe quel trafiquant de drogue »

Auteur : Susan Jones | Editeur : Walt | Vendredi, 12 Juin 2020 - 14h29


Invités à s’exprimer à la Maison Blanche mercredi, plusieurs partisans conservateurs noirs de Trump ont félicité le président pour ce qu’il a déjà fait pour la communauté noire et pour ce qu’il va faire maintenant en matière d’application de la loi.

Plusieurs des invités ont clamé des « mensonges médiatiques », aucun n’étant plus sévère que Raynard Jackson, un consultant politique républicain :

Ce que je voudrais vous dire, Monsieur le Président, sort des sentiers battus. J’aimerais dire à tous les médias ici présents que j’aimerais qu’ils cessent de mentir sur ce que vous avez fait, en particulier pour la communauté noire.

Vous avez donc des journalistes libéraux radicaux comme Joy Reid de MSNBC, Don Lemon de CNN, Roland Martin qui mettent plus de poison dans la communauté noire que n’importe quel dealer de drogue, qui tuent plus de noirs que n’importe quel blanc avec un drap sur le visage.

Comment ils font, en répandant ces mensonges sur l’économie que vous avez, Monsieur le Président, avant que le virus ne soit une continuation d’Obama. Ce n’est tout simplement pas vrai dans les faits. J’ai un diplôme de comptabilité. Je suis l’évolution de l’économie. Ils mentent.

Alors à tous ces gens sur MSNBC, CNN, Roland Martin, qu’est-ce qui vous fait peur pour avoir de vrais républicains noirs qui savent de quoi ils parlent ? Si vous voulez connaître la vérité, si vous voulez que nous disséquions l’économie d’Obama, faisons-le, et je pense, Monsieur le Président, que votre dossier gagnerait le débat.

En réponse, M. Trump a mentionné son action sur la réforme de la justice pénale, les zones d’opportunité, le financement à long terme des HBCU, et le meilleur taux de chômage de l’histoire pour les Afro-Américains « avant que la peste ne vienne de Chine ».

« Nous avons donc fait beaucoup pour la communauté noire, et nous avons fait beaucoup pour toutes les communautés », a déclaré M. Trump. Il a invité les conservateurs noirs à la Maison Blanche pour discuter de la réforme de l’application de la loi et d’autres sujets de préoccupation.

Un autre partisan de M. Trump, Sonnie Johnson, l’animateur de « Sonnie’s Corner », a exhorté le président à « mettre au défi » les entrepreneurs noirs de mettre leur nom sur les bâtiments, comme l’a fait M. Trump :

Si nous regardons les photos de vous avant de devenir président, et que vous preniez des photos avec Snoop et que vous preniez des photos avec toutes les icônes du hip-hop, vous avez fait cela, je pense, et vous pouvez me dire si je me trompe, mais vous avez fait cela parce que vous avez vu un capitaliste, vous avez vu des marques, vous avez vu des entrepreneurs, vous avez vu des gens qui étaient prêts à prendre le risque et à faire grandir les choses.

C’est… c’est nous. C’est la communauté noire et j’aimerais que vous me lanciez un défi pour voir combien de membres de la communauté noire peuvent mettre leur nom sur le côté d’un bâtiment qui en sortira. Et nous allons vraiment remodeler et réformer la façon dont nous faisons ce problème, ce défi, parce que c’est ce dont nous avons besoin plus que jamais…

Un autre participant, Wayne Dupree, animateur de l’émission de radio The Wayne Dupree, s’est aussi exprimé :

« Ils soutiennent le président Trump. Ils savent ce qui s’est passé dans l’administration Obama. Ils savent ce que vous faites. Ils voient aussi ce que les médias vous font. Alors ne pensez pas que vous êtes seul. C’est juste qu’ils ont besoin d’en savoir plus sur vous ».

Trump a dit qu’il était d’accord avec Dupree. « C’est la seule façon de traverser les médias, parce que les médias sont presque 100 % négatifs. C’est incroyable ».

Kareem Lanier, co-président de la Coalition pour la revitalisation urbaine, a dit à Trump : « Vous avez été rien de moins qu’historique pour l’Amérique noire. Je ne dis pas cela parce que je le dois, parce que je peux dire tout ce que je veux dire en tant que citoyen libre ici aux États-Unis. La réforme de la justice pénale a été historique ».

Lanier a dit à Trump : « Nous avons besoin de certaines choses pour la réforme de la police, qui seront liées aux grandes choses que vous avez déjà faites historiquement avec la réforme de la justice pénale. Et nous savons que vous êtes le président pour le faire ».

Traduit par Anguille sous roche


- Source : CNSNews

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...