www.zejournal.mobi
Mercredi, 28 Oct. 2020

Le gouvernement autorise l’euthanasie pour les patients atteints gravement du Covid19 (Vidéo)

Auteur : Wael Mejrissi | Editeur : Walt | Dimanche, 05 Avr. 2020 - 08h19

Ce qui se passe en France est grave et rien ne semble arrêter la fuite en avant de l’inacceptable face à cette crise sanitaire de tous les superlatifs. On apprend que le gouvernement autorise désormais l’injection de Rivotril par un décret passé sous silence qui date du 28 mars dernier. Une substance utilisée en dernier recours pour les patients en détresse respiratoire liée au covid19.

C’est donc sur l’euthanasie que le gouvernement vient de légiférer sans état d’âme alors que ce sujet enflamme habituellement tous les débats. Le débat semble donc désormais clos. L’euthanasie est donc adoptée dans un contexte sanitaire que l’on connaît, c’est-à-dire désastreux et sans précédent. Pas de masques, pas de Chloroquine, pas de respirateurs artificiels, pas de gel hydroalcoolique et plus de lits non plus dans nos hôpitaux. Que reste-t-il alors pour prendre en charge les patients atteints du COVID19 ? Les achever et le plus vite possible.

Le Rivotril semble donc être le meilleur « remède » trouvé par le gouvernement à rebours des conclusions du professeur Raoult. Au lieu de soigner et de sauver, on va donc encourager nos hopitaux à tuer les patients. L’euthanasie est pourtant un débat complexe qui mériterait qu’il puisse se tenir dans la plus grande sérénité. Or la catastrophe sanitaire que nous vivons est un révélateur de notre impuissance, de l’impuissance à laquelle nous a conduit ce gouvernement et les précédents. Le Rivotril devient donc le cache-misère de notre médecine française devenue l’ombre d’elle-même.

Au lieu de décréter la Chloroquine pour tous par dépit vu la littérature médicale encore balbutiante sur ce virus, le gouvernement a donc décrété le Rivotril pour tous les patients qu’on ne peut plus sauver et vu le manque d’équipements dont souffre la France, il y a fort à parier que le Rivotril va être administré à l’échelle industrielle. Un scandale sanitaire qui vient donc se greffer sur un autre scandale sanitaire car comme le veut la loi des mauvaises séries, une catastrophe n’arrive jamais seule. La France vit des jours sombres, funèbres même car les décisions politiques d’hier doivent être payées aujourd’hui et sans échappatoire possible pour quiconque.

La mort va décidément devenir le compagnon de route de chacun d’entre nous avec le spectre d’une fin de vie qui rime avec horreur et désespoir. Merci Emmanuel Macron.

***

Ancien pharmacien, Serge Rader, auteur de plusieurs études sur les médicaments est l’invité d’André Bercoff sur Sud Radio:

Voir aussi : Ce monsieur de 79 ans atteint du COVID19 ne sera pas admis en réanimation


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...