www.zejournal.mobi
Mardi, 14 Juill. 2020

Les Véhicules électriques ne sont pas Écolos

Auteur : Final Wakeup Call (Allemagne) | Editeur : Walt | Jeudi, 09 Mai 2019 - 22h50

Les Véhicules électriques (VE) sont une gigantesque escroquerie et la plus grosse arnaque de notre vie.

Une étude dirigée par Christopher Buchal de l'Université de Cologne, récemment publiée par l'Institut Cesifo de Munich, conclut que les véhicules électriques (VE) émettent "nettement plus de CO2 que les voitures diesel".

Cela est dû à la grande quantité d'énergie utilisée dans l'extraction et le traitement du lithium, du cobalt et du manganèse, qui sont des matières premières essentielles pour la production de batteries de voitures électriques.

Les véhicules électriques ne contribueront donc pas à réduire les émissions de CO2 dans les années à venir, car l'introduction des véhicules électriques n'entraîne en fait pas de réduction des émissions de CO2 dues au trafic routier.

Les moteurs à combustion à gaz naturel sont la technologie idéale à exploiter pour la transition vers des véhicules qui, à l'avenir, pourraient être alimentés par de l'hydrogène, du méthane "vert" ou peut-être même d'autres formes de technologie énergétique supprimée et sans fil.
Une batterie pour le Tesla Model 3, pollue le climat avec 11 à 15 tonnes de CO2. 
Chaque bloc de batteries a une durée de vie d'environ dix ans, soit un kilométrage total de 94 000 km. Cela équivaut à émettre 73 à 98 grammes de CO2 par kilomètre, soit 116 à 156 grammes de CO2 par mille, a dit M. Buchal.

Ajoutez à cela les émissions de CO2 de l'électricité des centrales électriques qui alimentent ces véhicules et les émissions réelles de Tesla pourraient se situer entre 156 et 180 grammes de CO2 par kilomètre, soit 249 et 289 grammes de CO2 par mile.

Un bloc-piles coûte plus de 10.000 € au propriétaire du VE, à l'exclusion des frais de recyclage de l'ancien bloc-piles.

La pollution causée par ces batteries est écrasante. 
Pensez à la façon dont vous n'êtes même pas autorisé à mettre de minuscules piles Lithium à la poubelle à cause de leur toxicité extrêmement élevée.

Où iront toutes les anciennes batteries, en plus du fait qu'elles ne durent que 10 ans. Par la suite, il faut débourser 12 000 $ pour acheter une batterie de remplacement, et combien vous en coûte-t-il pour en disposer ?

Les VE est une gigantesque opération d'escroquerie, un autre stratagème de Ponzi pour créer plus de dettes.

Comme les banques ont décidé d'émettre des dettes pour financer tout ce projet !

Dans leur étude, les auteurs critiquent le fait que la législation de l'UE permet d'inclure les véhicules électriques dans les calculs des émissions des flottes dont la valeur est "zéro" émission de CO2. 
Cela suggère que les véhicules électriques ne génèrent pas de telles émissions. 
En réalité, en plus des émissions de CO2 générées par la production de véhicules électriques, presque tous les pays de l'UE génèrent d'importantes émissions de CO2 en chargeant les batteries des véhicules en utilisant leurs mix énergétiques nationaux.

Les auteurs ont également fait une analyse critique de la discussion sur les voitures électriques en Allemagne, qui s'articule autour des véhicules à batterie, tandis que d'autres technologies offrent également un grand potentiel : les véhicules électriques fonctionnant à l'hydrogène ou les véhicules à moteur thermique fonctionnant au méthane vert, par exemple. 
"La technologie du méthane est idéale pour la transition des véhicules au gaz naturel équipés de moteurs classiques vers des moteurs qui fonctionneront un jour au méthane provenant de sources d'énergie sans CO2.

Cela étant, le gouvernement fédéral allemand devrait traiter toutes les technologies sur un pied d'égalité et promouvoir également les solutions à base d'hydrogène et de méthane", souligne le professeur Sinn.
Pour de véritables réductions d'émissions, les chercheurs ont conclu l'étude en disant que les moteurs à essence au méthane ou les moteurs à hydrogène pourraient réduire d'un tiers les émissions de CO2 et peut-être même éliminer complètement le besoin de moteurs diesel.
Le réchauffement de la planète a été la plus grande escroquerie de tous les temps. 
Surtout si l'on tient compte de tout l'argent qui a été gaspillé pour la recherche dans les universités ; gaspillé pour les incitations "vertes" des entreprises.

Des moulins à vent inutiles qui coûtent plus cher à démonter après une usure prématurée, qu'à installer en premier lieu, etc. 
Quelle honte avec la puissance dérisoire fournie, la pollution sonore et le gaspillage des paysages.

De nos jours, il y a beaucoup plus de glace de l'Arctique et de l'Antarctique que jamais, plus d'ours polaires que jamais, aucune élévation du niveau des océans. 
Rien de ce qui avait été prédit il y a 20-25 ans ne s'est réalisé. 
Rien. Rien !

Conclusion : le projet de sauver le monde avec des voitures électriques est la plus grande arnaque de notre vie. L'escroquerie est intimement liée à l'Agenda 2030 des élites pour nous priver lentement de nos libertés, y compris la liberté de se déplacer comme nous le voulons. 
Les voitures électriques ne sont que le début de leur plan sinistre. 
Ce qui suivra à l'avenir sera certainement des "données scientifiques" fraîchement obtenues, prouvant sans l'ombre d'un doute que nous devons renoncer complètement à nos droits sur les véhicules, afin de sauver la planète.

La véritable motivation est l'objectif du gouvernement de contrôler tout le monde.

Le piège sinistre de cette arnaque est que les voitures électriques à propulsion automatique doivent toujours être connectées à un réseau.

Les VE de Tesla se connectent aujourd'hui à un réseau via le réseau 4G Grid, qui deviendra des réseaux sans fil 5G plus tard cette année.

Et n'oubliez pas : la 5G est une technologie de rayonnement hyperfréquence déployée dans le cadre d'une guerre de dépeuplement, d'une domination totale du spectre et d'un contrôle humain absolu.
Le gouvernement connaîtra en tout temps l'emplacement de chaque voiture qui se déplace en voiture. 
Et avec l'autorité appropriée, une voiture autosuffisante pourrait être redirigée vers l'endroit de choix d'un gouvernement à tout moment.

Par exemple, que se passerait-il si quelqu'un soupçonné d'un crime essayait de "conduire" hors de l'État ? 
Le gouvernement local pourrait simplement rediriger la voiture vers le poste de police le plus proche.
Et il y a autre chose de très sinistre derrière tout ça : Prenons l'exemple de Waymo, une entreprise de développement de technologies de conduite automobile, qui appartient à la société mère de Google. 
La motivation de Google est simple : Elle veut recueillir autant de données que possible sur les consommateurs et vendre ces données à qui les paiera.

Google consacre beaucoup de temps et d'argent à la recherche et au développement d'une technologie de conduite autonome, de sorte qu'il puisse octroyer des licences pour cette technologie aux constructeurs automobiles. En échange, elle pourra conserver et vendre les données qu'elle recueille.

Pensez-y avant de monter dans un VE, il sort tout droit du fourgon de queue Orwellien.

Le choc électrique !

Les lois de la thermodynamique disent : L'énergie ne peut pas être créée ou détruite ; elle change simplement de forme.

L'électricité utilisée pour alimenter une voiture doit provenir de quelque part, actuellement, dans la majorité des cas, elle provient encore de centrales au charbon.
Chaque fois que l'énergie change de forme, comme dans le cas de l'alimentation par batterie, l'énergie est perdue en raison de l'inefficacité du système par friction, perte de chaleur, résistance, etc. 
En termes simples, toute l'énergie disponible stockée dans une batterie ne sera pas disponible pour l'usage auquel elle est destinée ; certaines, sinon la plupart, sont perdues à cause de ces inefficacités.
La vraie solution, non politique, pour des voitures plus vertes est à portée de main : Pour le transport, seules de grandes quantités d'énergie accumulées par unité finissent par être économiquement et pratiquement acceptables pour une utilisation dans les véhicules.

Comme indiqué ci-dessus, l'énergie produite à partir de l'électricité ne remplit pas ces conditions. 
L'énergie éolienne, solaire, etc. ne sont pas pratiques. 
L'éthanol produit moins d'énergie par unité et nécessite une adaptation spéciale et plus coûteuse aux moteurs.

La seule source d'énergie qui répond aux critères ci-dessus est le moteur diesel à combustion interne qui consomme environ 30% de kilométrage en plus par litre que l'essence, et ces économies sont courantes dans toutes les conditions de conduite, avec une autonomie de plus de 1000 Km ou 600 miles. 
De plus, les gens qui s'inquiètent du réchauffement climatique préfèrent le diesel, car il émet jusqu'à 20 % moins de dioxyde de carbone (CO2) que les autres types de carburant.

Les moteurs diesel émettent 20 % moins de CO2 !

C'est un fait connu des initiés depuis longtemps. 
Les moteurs diesel ne sont pas nocifs pour l'environnement ! 
Ils ne raccourcissent pas la durée de vie des gens, ils prolongent même la durée de vie des citoyens qui vivent dans des villes dites gravement touchées.

Les voitures électriques sont plus nocives.

Juste un autre mensonge grandiose qui rencontrera la vérité.
L'histoire de la peur des médias : L'histoire du réchauffement de la planète est une mise en garde sur la façon dont les craintes suscitées par les médias sont devenues l'idée maîtresse d'une génération entière. 
Toute la saga du réchauffement climatique est devenue une religion et les gens qui ne sont pas d'accord sont appelés des fous.

On dit que le réchauffement climatique pourrait provenir d'un gaz appelé Di-Oxyde d'Azote (NO2) :
En outre, le Conseil international pour la science (CIUS) à Paris, une fédération d'associations scientifiques du monde entier, a publié un rapport concluant que la plupart des analyses effectuées ont sous-estimé de trois à cinq fois les effets importants d'un gaz appelé Di-Oxyde d'Azote (NO2) sur le réchauffement planétaire.

Bien que le N2O ne soit pas commun dans l'atmosphère terrestre, c'est un gaz à effet de serre plus puissant que le CO2 et il y reste beaucoup plus longtemps. 
Mais il semble maintenant que cette conclusion soit prématurée. 
Pendant assez longtemps, les habitants des deux villes de la planète où la concentration de NO2 est la plus élevée, à savoir Stuttgart et Munich, vivent plus longtemps. 
La recherche a montré qu'à Stuttgart, le leader du NO2 en 2018, les résidents peuvent s'attendre à vivre près d'un an et demi de plus que les autres habitants d'Allemagne. 
Les habitants de Munich, qui ont la chance d'avoir le meilleur taux de NO2 en 2017, vivent même deux bonnes années de plus que la moyenne allemande.

Il existe apparemment un lien évident entre l'exposition au NO2 et la santé publique et la recherche a montré que plus la circulation automobile est dense et dense, plus les gens semblent vivre longtemps. 
En bref : les di-oxydes d'azote prolongent la durée de vie.
Il n'est pas possible de prédire si l'UE introduira dans un avenir proche un contingent d'achat sur le gazole, ou du moins un contingent de Di-Oxyde d'Azote, sur la base de ces résultats inédits. 
Cependant, nous avons une assez bonne idée de la réaction des éco-activistes si les limites de NO2 sont finalement révélées comme étant des nombres purement fictifs.

Conclusion : les VE sont politisés et non verts !

Les voitures électriques sont trop chères et mauvaises, sinon bien pires pour l'environnement que ne le prétend la science dominante. 
La voiture électrique verte est politisée, présentée et présentée comme une alternative viable à nos modes de transport actuels. 
Mais elle est aussi politisée par des idéalistes qui ne connaissent rien à la technique sur le sujet. 
Ils courent avec des points de discussion qui n'ont pas fait l'objet de recherches et ne comprennent pas les données scientifiques erronées.

L'électricité est le plus souvent produite à partir du charbon, dont la qualité d'émission de CO2 est aussi mauvaise, voire pire, que les gaz à effet de serre émis par les moteurs à essence ou diesel. 
De plus, la fabrication et l'élimination de ces piles, qui ont une durée de vie moyenne de 10 ans, sont également néfastes pour l'environnement.

Sans parler du poids supplémentaire qu'il faut balancer. 
Alors que l'autonomie moyenne d'une batterie à pleine charge est d'environ 300 km et que l'infrastructure de charge rapide pour assurer une recharge de 60 à 70 % qui prend plus de temps qu'il n'en faut pour faire le plein d'un réservoir d'essence, nécessitera un nouveau déploiement d'un réseau pour les stations-service rapides de véhicules électriques. 
Celle-ci doit être déployée à grande échelle, avec une portée entre chaque station de 150 Km ou 100 miles.

Les remplissages fréquents ne sont pas pratiques lors d'un long voyage, lorsque l'on doit s'arrêter environ toutes les 1,5 heures pour faire le plein.
Vous ne croyez pas que les compagnies pétrolières fermeront leurs stations-service de détail juste pour se convertir à un dépôt sur le réseau électrique ? 
Un autre obstacle a un problème encore plus difficile que personne ne veut admettre. 
Comment la demande supplémentaire d'électricité sera-t-elle produite ? 
S'il faut croire les écologistes du ciel, ils pensent que se brancher au réseau, c'est comme charger leur smartphone. Soyez assurés que les voitures électriques ne vont pas prendre le relais.

Les véhicules électriques : une catastrophe subventionnée par le gouvernement !

L'utilisation de la propulsion par batterie électrique ne sera pas le nom d'un véhicule électrique pour le transport personnel. 
Les subventions gouvernementales sont peut-être le talon d'Achille de l'industrie automobile, mais la dépendance à l'égard du carburant électrique mobile et de l'entreposage des batteries ne tient pas compte du fait que l'oligarchie pétrolière ne fera que rester dans ses réserves et regarder les longues files d'attente des cordons d'extension se brancher dans ces karts de haute technologie, coûteux et tendance.


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...